Sam Laidlow

Présentation

Mes

Rêves

Sam Laidlow – Présentation

Loin d’un CV habituel et loin d’être une personne « habituel ». Après avoir terminé mon premier triathlon à l’âge de 4 ans, j’ai décidé de ne jamais faire demi-tour.

Quelques années plus tard et avec beaucoup de séances sur le compteur je retrouve toujours le même plaisir à pratiquer ce sport.

Le Garçon

d’Amélie

Mon Histoire

Les relations que nous créons sont au cœur de notre vie, j’ai énormément de chance d’avoir une famille et des amis qui me soutiennent. Il est important d’être reconnaissant envers ces personnes car sans eux tout ça ne serait pas possible.

Il est difficile pour moi de décrire ce que cela fait d’avoir un « mini soi même » à la maison, qui aime autant le vélo que toi et qui pleure quand tu n’est pas là. Je suis parti en internat des l’age de 13ans, pendant les 5 années suivantes je voyais ma famille par tranche de quelques jours une fois par mois environ. Cela à été tres difficile parfois, mais c’est un sacrifice que j’ai voulu prendre pour poursuivre mon rêve. Désormais je suis revenu à l’endroit où j’ai grandis : Amélie les Bains. Mon terrain de jeu préféré pour faire du vélo et là où je me sens « chez moi ». Le beau temps, la culture, le paysage et tout ce qui va avec notre Vallespir est incontestablement unique.

Je me suis énormément investi pour arriver au niveau où je suis aujourd’hui, mais je sais également que rien de cela ne serait possible si je n’aurais pas grandi dans des conditions pareilles.

Gagner le Bearman Xtreme triathlon sur mes propres terres devant ma famille venue de loin restera un de mes meilleurs souvenirs.

Je n’admets ne pas apprécier assez tout ce que j’ai vécu et réalisé déjà dans ma vie mais en quelques sortes c’est ce qui me rend différent. Je cherche souvent à aller plus loin, et je pense que j’ai hériter cette philosophie de mes parents sans même le vouloir. C’est à la fois une qualité mais aussi un défaut car ils nous arrivent de ne pas assez apprécier tout ce que l’on a déjà. Parfois, après une longue journée d’entrainement ou simplement une mauvaise performance je tombe dans un état de dépression. C’est durant ces moments que mes amis et ma famille sont là pour me faire sourire et essaye de me faire comprendre tout ce que j’ai déjà vécu. Pour certains je suis déjà un bon athlète, mais selon moi je suis encore très loin de là ou je souhaite aller dans ma carrière. Je tiens particulièrement à rendre les gens autour de moi fier de m’avoir aider et soutenu. Beaucoup d’idées me viennent à l’esprit en termes de « réussite », y compris devenir le plus jeune athlète à franchir la bar des 8 heures sur un Ironman, ou encore devenir le premier athlète Français sur le podium à Hawaii.

ironman-certified-coach-sam-laidlow-100

suivez moi

© 2019 SAM LAIDLOW. TOUS DROITS RÉSERVÉS.