La Régularité Pour Progresser

La plupart des athlètes s’entraîne régulièrement de semaine en semaine. Certains utilisent ces entraînements simplement pour garder la forme, d’autres pour avoir un rythme de vie plus discipliné, et d’autres simplement pour le plaisir de sortir leurs vélos.

Ceux et celles qui cherchent à progresser par contre se verront contraint à s’entraîner de manière régulière à travers des semaines, des mois et des années. Les résultats ne viennent pas en quelques jours. 

Il y a tout de même des limites à cette régularité et il impossible de progresser sans accepter parfois des coups de moins bien. On constate souvent des athlètes de très haut niveau de blesser et revenir encore plus fort (Frodeno en est l’exemple ultime). On pourrait presque croire que c’est blessure son le signe qu’on est allé jusqu’aux limites de son corps, et que ces blessures sont là pour une raison. Il faut savoir accepter que le corps demande du repos parfois que ça soit physique ou mental. Une courbe de niveau de forme ne sera jamais linéaire et sans c’est phase descendante d’une courbe il est impossible de progresser. La frontière entre être à 100% et être HS et extrêmement dur à identifier. Généralement les gens s’entraînent pour être à 90% toute la saison au lieu de viser un objectif en particulier et être sûr de pouvoir tout donner le jour J. C’est pourquoi on trouve des athlètes extrêmement réguliers mais pas exceptionnel et d’autres athlètes des grandes occasions qui gagne chaque course à laquelle il participe.

On pense toujours que la régularité est la clef du succès et ceci est bien sûr vrai, néanmoins cette régularité à long terme viendra seulement en acceptant les phases de repos aussi. Sans celles-ci l’athlète saturera et verra une certaine stagnation dans son niveau.

sam-laidlow-triathlete-how-to-eatsam-laidlow-cannes-int-triathlon-2019